Le CREDA

Qui sommes-nous?

QUI SOMMES-NOUS ?

Le Centre de Recherche et de Documentation sur les Amériques est une unité mixte de recherche (UMR 7227) fondamentale en sciences sociales sur les Amériques, placée sous la double tutelle de l’université Sorbonne Nouvelle et du CNRS, et rattachée à titre principal à la section 39 du CNRS. C’est en 1968 que le géographe Pierre Monbeig a fondé le CREDAL (Centre de recherche et de documentation sur l’Amérique latine), issu de liens fondamentaux entretenus avec l’IHEAL mais aussi avec la Maison de l’Amérique latine et l’EHESS. Au début du XXIè siècle, devenue CREDA en 2010, l’unité a joué un rôle moteur dans la création du GIS Institut des Amériques (IDA) et a mené une ouverture vers l’Amérique du nord.

Dirigé par Camille Goirand (professeuse en science politique) depuis septembre 2020, cette unité de recherche travaille en étroite collaboration avec l’Institut des hautes études de l’Amérique latine (IHEAL) pour l’enseignement et la formation à la recherche. Ils gèrent en commun :

Le CREDA – UMR 7227 compte actuellement trente-cinq membres permanents (chercheur.es, enseignant.es-chercheur.es) et soixante-quinze doctorant.es, dont un tiers financé.es, inscrit.es à l’École doctorale 122 de l’université Sorbonne Nouvelle (« Europe latine, Amérique latine ») et quatre agent.es d’administration. Les activités du laboratoire s’appuient sur des réseaux de recherche internationaux bâtis de très longue date dans les Amériques et en Europe, ce qui lui confère un rôle structurant dans les études latino-américanistes en France et à l’international.

© Federico Estol - 1er prix du concours photo « L’AMERIQUE LATINE DANS LA RUE » 2020

OBJECTIFS SCIENTIFIQUES

Les objectifs scientifiques principaux du CREDA consistent à renouveler la connaissance en sciences sociales à travers des cas non européens, en particulier situés dans les pays du Sud, dans une approche interdisciplinaire appuyée sur des échanges avec des chercheur.es des Amériques. Croisant les approches, connaissances et questionnements issus de différentes disciplines des sciences humaines et sociales (histoire, géographie, sociologie, anthropologie, science politique, économie), les membres du CREDA poursuivent des recherches dont les objectifs sont les suivants :

Ce projet scientifique du CREDA s’inscrit dans le renouveau de l’étude des aires culturelles (area studies ou études aréales) dont témoignent actuellement de nombreux dispositifs de recherche internationaux tels que le German Institute of Global and Area Studies (GIGA) à Hamburg ou l’Institute for the Study of the Americas à London University. L’approche aréale est entendue comme un instrument pour rendre compte de l’importance des configurations sociales localisées et singulières qui ne peuvent être comprises que dans leur contexte face à la perte de validité des « grands récits ». Il s’agit de saisir les sociétés américaines de l’intérieur, souvent à partir d’approches microsituées, dans leur épaisseur historique et, bien évidemment, dans leurs dimensions transfrontalières. En même temps, et afin de ne pas naturaliser les frontières d’un continent, la comparaison et les approches multisituées sont conçues comme indispensables d’un point de vue méthodologique. L’ancrage dans les Amériques, tant à travers les terrains d’enquête que des collaborations durables avec des partenaires académiques américains, est pratiqué pour permettre la pluridisciplinarité dans ses différentes déclinaisons, avec l’enjeu du dialogue avec des disciplines hors des SHS (écologie, SPI, sciences de la terre).


Depuis le début de l’année 2018, les recherches menées au sein du CREDA s’articulent autour de trois axes :

Par ailleurs, les activités menées au sein du CREDA ménagent une place centrale à la documentation, la mise à disposition des données de recherche, leur publication et leur diffusion. Cela se traduit par :

  • les activités menées par les Éditions de l’Iheal-Creda : revues Cahiers des Amériques latines et Confins ; collections d’ouvrages Chrysalides, Travaux et mémoires, Colectivo ; série de working papers Perspectivas.
  • un travail de collaboration avec le Grand établissement documentaire du Campus Condorcet, auquel a été le versé le fonds de la bibliothèque Pierre Monbeig en 2019.
  • la constitution, la maintenance et l’enrichissement suivi de plusieurs bases de données numériques dans le cadre de différents projets de recherche et accessibles depuis son site (ANR Langas, ANR Corrupt-AL, ANR Interruptions).

Ces recherches trouvent leur public :

  • dans le monde de la recherche, avec des publications dans des revues spécialisées françaises et internationales.
  • auprès des étudiants, notamment ceux de l’Institut des hautes études de l’Amérique latine.
  • auprès des pouvoirs publics (ministère des Affaires étrangères, le ministère de la Défense, l’Agence française du développement) qui sollicitent régulièrement le CREDA pour des expertises.
  • auprès des citoyens par des interventions régulières des chercheurs dans les médias, lors de conférences à destination du grand public, ainsi que par l’intermédiaire des contenus diffusés sur le web.